Petite excursion » Histoire de la noblesse

L’origine de la noblesse et le développement au fil des ans

Quiconque souhaite acheter un titre de noblesse souhaite souvent en savoir plus sur l’histoire de la noblesse. L’histoire mouvementée de la noblesse remonte à plusieurs siècles. Il y a souvent un manque de clarté concernant la signification historique et l’évolution au fil des ans. Avant de vous décider sur un titre de noblesse de votre choix et de vous faire livrer un certificat de nomination et Cie à votre domicile, les explications suivantes vous aideront à en savoir plus sur les nobles et les femmes nobles.

L’importance historique de la noblesse

La noblesse et les différents titres de noblesse sont une partie importante de l’histoire humaine. Parce que le statut noble accordé aux hommes et aux femmes existait déjà dans les premières hautes cultures. Le phénomène social a survécu au cours du temps loin des origines culturelles. La noblesse existait dans l’Égypte ancienne, l’Empire chinois, la dynastie japonaise, la Mésopotamie, l’Empire romain et de nombreuses autres dynasties au pouvoir. Cependant, il existe également des sources qui suggèrent que la noblesse n’a pas joué un rôle dans toutes les hautes cultures. L’écrivain romain Tacite, par exemple, écrit dans ses ouvrages l’égalité de tous les peuples auparavant et souligne expressément que l’acquisition héréditaire de la noblesse n’est devenue courante qu’avec le temps.

Comme il n’y a pas toujours assez de sources littéraires et que de nombreuses œuvres littéraires ne sont que incomplètes, parfois, de simples conjectures peuvent aider en ce qui concerne la signification historique de la noblesse. Cependant, des découvertes historiques telles que les soi-disant tombes princières montrent qu’il y avait des personnes occupant une position plus élevée dans la société il y a plusieurs siècles et même des millénaires. Sans référence à un titre de noblesse existant, il est probablement certain que les structures sociales du pouvoir n’ont pas toujours été caractérisées par l’égalité. Presque chaque société et culture a développé son propre système hiérarchique. Sinon en tout, dans de nombreuses sociétés et dynasties, la noblesse a joué un rôle important – cela semble aujourd’hui certain.

Le terme noblesse représente néanmoins une désignation hétérogène de la classe supérieure. La définition de la noblesse et son appartenance dépendent toujours du temps, de l’histoire et de la région. Il n’y a pas de distinction générale entre les stands. Souvent, la noblesse n’est pas perçue comme un groupe unique, mais plutôt comme un concept social qui a changé au fil des ans.

En principe, cependant, on s’accorde à dire que la noblesse est d’une grande importance dans l’histoire humaine. La noblesse est une position sociale élevée, principalement héréditaire. Cela signifie que la position des gens est héritée. Les descendants d’une famille noble deviennent également nobles – il en va de même pour les enfants adoptés ou les femmes et les hommes par mariage. L’étendue de la responsabilité varie selon la noblesse. De nombreux degrés sont concevables, des dignités militaires telles que la chevalerie à la responsabilité politique de la noblesse officielle. En particulier, la propriété de la noblesse les distingue des classes sociales plus pauvres, qui possédaient rarement des propriétés parce que la famille noble en contrôlait.

Appartenir à la noblesse et à ses devoirs

La variété des devoirs des nobles et des femmes nobles a varié au cours de l’histoire. Avec la position de pouvoir plus élevée, cependant, il y avait toujours un degré de responsabilité plus élevé. Les enfants aristocratiques ont été préparés pour leurs tâches ultérieures à un âge précoce. L’éducation était une sorte de formation pour maintenir la noblesse en tant que classe supérieure avec les plus hautes vertus. Au fil du temps, la noblesse européenne a représenté les valeurs chrétiennes, l’idéal de la chevalerie et de l’absolutisme éclairé.

Dans la plupart des cas, l’appartenance à la noblesse était basée sur la descendance héréditaire. Exceptionnellement, cependant, des personnes vertueuses sans rang pourraient également être élevées à la noblesse. Cette autorité n’incombait souvent pas uniquement à l’empereur, de sorte que les rois et les princes pouvaient également élever les non-aristocrates à la noblesse. Le monarque détenait son pouvoir par la grâce de Dieu. Il a transmis une fraction de cette prétention au pouvoir et a légitimé la grande responsabilité de la noblesse.

La noblesse dans la littérature et la recherche

Les titres nobles sont essentiellement d’apparence européenne. De nombreux historiens et chercheurs se sont donné pour mission d’en savoir plus sur la noblesse. Malgré tous les efforts, l’origine des titres de noblesse n’est pas pleinement expliquée. L’interprétation des sources médiévales est assez différente de celle des scientifiques. Surtout, il y a des discussions sur la question de savoir quand la noblesse a réellement émergé. Certaines thèses étant souvent préconisées, il y a beaucoup à dire pour leur donner une plus grande importance au regard de l’origine de la noblesse.

Marc Bloch a fait une partie importante de la recherche historique. Dans son livre « Die Feudalgesellschaft », il souligne qu’il y avait déjà une noblesse au début du Moyen Âge qui possédait une certaine quantité de terres. Les Robertinians en particulier possédaient de vastes propriétés. Une carrière à la cour royale ou un service dans l’église s’accompagnait souvent de positions de pouvoir qui étaient également évidentes dans le domaine de la propriété foncière. L’influence de ces familles s’est accrue au fil des ans. Des positions de pouvoir ont émergé, des dynasties familiales entières ont reçu une énorme responsabilité politique et, en même temps, la propriété de vastes pays. L’influence de ces familles a changé brusquement avec les changements politiques. Cependant, l’influence ne s’est pas simplement dissipée, au contraire, une autre famille a repris le poste.

Entre les années 800 et 1000, le temps a été marqué par les combats en Europe. Les hommes du Nord et les Vikings ont envahi l’Europe centrale. De nombreuses familles et hommes ont résisté résolument. Ceux qui se défendaient particulièrement fortement et avec succès auprès des lourds et défendaient leur propre empire pouvaient compter sur plus d’influence. ‘énorme performance de la défense a conduit à l’acquisition du titre de noblesse. Souvent, ces familles n’étaient auparavant pas libres ou n’avaient pas de position de pouvoir prononcée. L’engagement honorable envers leur propre patrie, cependant, a conduit à la création de la soi-disant noblesse de l’épée – une étape importante sur la voie d’un titre complet de noblesse. La noblesse de l’épée se composait d’une part des anciennes élites et des familles aux titres de noblesse nouvellement acquis.

Le système féodal de l’époque signifiait l’émergence de dépendances étendues au sein d’un empire. Le système strictement hiérarchique exigeait différents degrés de pouvoir. Les titres de noblesse étaient le meilleur moyen de gravir la pyramide.

Le début du Moyen Âge et la noblesse

Au début du Moyen Âge, les associations tribales régnaient principalement sur la Germanie de l’époque. À cette époque, il n’y avait pas de noblesse selon la compréhension d’aujourd’hui. Cela n’a changé qu’avec la transition de l’Empire mérovingien à l’Empire carolingien. Avec le règne des Saliens et des Saxons, des structures ont été créées pour permettre un meilleur exercice de son propre pouvoir. La nomination de ministres pour exercer le pouvoir en tant que fonctionnaires administratifs a été un jalon sur le chemin de la noblesse. Les fonctionnaires administratifs venaient des cercles de chevaliers et autres grimpeurs sociaux.

La société féodale et le système strictement hiérarchique ont favorisé le développement du titre de noblesse, qui a été transmis dans de nombreuses familles. Les activités n’étaient pas payées en argent – les habitants de la plupart des sociétés recevaient des terres qui servaient à répondre à leurs propres besoins. Le système féodal était un développement formateur du début du Moyen Âge.

Au XIIIe siècle, de plus en plus de gens avaient des titres de noblesse. A cette époque, cela pouvait également être acquis par d’autres titres de noblesse qui ne venaient pas de familles qui avaient toujours eu une position de pouvoir élevée. Même les personnes non libres ont reçu un titre de noblesse grâce aux honneurs militaires ou au service dans l’administration. Au milieu du XIIIe siècle, la classe sociale se considérait également comme la noblesse. L’image de soi de la noblesse était façonnée par des idéaux et des vertus chevaleresques. Quiconque avait un titre de noblesse au début du Moyen Âge était associé à la chevalerie, aux nobles vertus, au pouvoir et à la terre. L’origine n’a plus joué de rôle au Moyen Âge. L’adhésion antérieure à des groupes sociaux libres, puissants ou certains appartenait au passé. Désormais, les gens appartiennent à la noblesse primitive quelle que soit leur histoire personnelle. Mais quand le titre de noblesse a-t-il pu atteindre la signification sociale que nous considérons aujourd’hui rétrospectivement?

L’une des sources historiques importantes est le soi-disant Sachsenspiegel, qui était l’une des sources importantes d’éducation au XIIIe siècle. Dans le Sachsenspiegel, il n’y a qu’une seule mention du mot «noblesse». Dans le manuscrit enluminé de Heidelberg, qui était inclus avec le Sachsenspiegel, la séparation des classes et des classes jouait déjà un rôle important. Au moment de la publication, la division des classes était évidemment déjà ancrée dans la société. Rétrospectivement, cependant, on peut voir que la noblesse a joué un rôle différent au cours des siècles.

La famille noble au Haut Moyen Âge

Au Haut Moyen Âge, de plus en plus de ministres étaient nommés par les dirigeants. Les rois et les ducs géraient leur propriété. Les fonctionnaires étaient responsables de nombreuses affaires quotidiennes. Un système distinct avec de nombreuses positions de pouvoir et des tâches différentes est apparu au Haut Moyen Âge.. Les membres du système pouvant également progresser, les familles ayant un titre de noblesse ont acquis une influence considérable dans certains cas. Au Haut Moyen Âge, les familles nobles ont pris la juridiction de leur région et administré les biens. Cependant, il y avait aussi des perdants. D’autres familles ont perdu le pouvoir et se sont soumises à leur tour à d’autres nobles.

Il y avait du mouvement dans le système électrique. Les ministres réussis ont pu étendre leur pouvoir de façon permanente. La propriété foncière a augmenté et en tant que manifestation de la famille noble, une haute noblesse a surgi, qui correspondait à l’élite sociale. Ce développement était en grande partie achevé au 14ème siècle. Les conflits ont permis à la noblesse d’acquérir de plus en plus de pouvoir et de rester indépendante. La formation des États a eu lieu en Allemagne et en Italie comme une sorte de tapis patchwork. Dans divers duchés et comtés, d’autres familles nobles avaient le pouvoir et la responsabilité politique. En revanche, l’État-nation se développait déjà en France ou en Angleterre au Haut Moyen Âge. En Allemagne et en Italie, les familles aristocratiques ont conservé leur influence pour le moment – le statut d’État national allemand était encore long à venir.

L’apogée et le déclin de la noblesse

Le haut Moyen Âge est le point culminant et l’apogée de la noblesse européenne. A aucun moment, les nobles et les femmes nobles n’ont eu plus de responsabilité sociale et de pouvoir. L’importance sociale était également due à l’éducation des nobles. Les nobles et les femmes nobles pouvaient parler et écrire la langue. Avec le développement économique et l’acquisition de richesses par les familles marchandes, il y eut aussi un changement de pouvoir au détriment de la noblesse. L’apogée de la noblesse ne prend fin qu’au XVIIIe siècle. Les développements sociaux et les aspirations démocratiques ont conduit à la perte de pouvoir – cependant, la réputation de l’entreprise n’a guère changé à ce jour.

Ainsi, toute personne ayant un titre de noblesse peut encore récolter des regards admiratifs et se promener dans les rues de sa ville en tant que noble ou noble.