Comte de Falkenstein

Comte de Falkenstein

79,90 39,95

Un titre noble du Moyen Âge avec le droit de porter des armes - attendez-vous à un nom chevaleresque. Même le nom de la famille évoque des associations avec une forteresse située au sommet d'une montagne. Ce nom était donc très populaire au Moyen Âge. La dynastie des Falkensteiner, dont il est question ici, résidait au château Falkenstein au Donnersberg dans le Palatinat.

0,00
  • Prix des options: 0,00
  • Prix du produit: 79,90
  • Total: 0,00
UGS : NSS-GF-EN Catégorie : Étiquettes : , , ,

Description

Le château de Falkenstein Donnersberg, dans le Palatinat, a été construit en 1135 et a d'abord été assiégé, puis capturé par les Français en 1647. Les murs extérieurs ont été dynamités. 1794 : la dynastie des propriétaires du château de Falkenstein est déjà éteinte à cette époque. La propriété est passée entre plusieurs mains jusqu'à ce qu'elle soit finalement acquise par la municipalité de Donnersberg et a été partiellement reconstruite depuis 1979.

La première mention documentée du château en 1135 mentionne un Siegebold von Falkenstein comme seigneur du château. Les 40 prochaines années sont historiquement dans l'obscurité. Après 1170, la famille de Bolanden apparaît dans les annales comme seigneurs du château. Mais ce n'est qu'en 1233 que Philipp IV de Bolanden est officiellement nommé Philipp I de Falkenstein. Philipp a eu deux fils, Philipp II et Werner, avec lesquels la dynastie Falkenstein s'est divisée en deux lignées - une lignée Butzbach et une lignée Lich.

Cependant, l'histoire de la dynastie des Falkenstein ne s'est nullement déroulée uniquement dans le Palatinat. En raison de l'extinction de la famille noble de Hagen-Münzenberg, à laquelle ils étaient apparentés, ils sont devenus propriétaires de vastes domaines dans la région Rhin-Main, y compris Offenbach, et ont construit le château de Neufalkenstein dans les montagnes du Taunus près de Königstein.

La branche de Butzbach a produit, entre autres, Kuno II de Falkenstein, qui fut électeur et archevêque de Trèves de 1362 à 1388. Il s'agit de l'un des postes les plus influents du Saint Empire romain germanique de l'époque. Après sa mort, son petit-neveu Werner III von Falkenstein, de la lignée des Licher, a repris cette importante fonction. En tant que seigneur de la ville d'Offenbach, il était en conflit avec la puissante ville libre de Francfort, entre autres. Après sa mort, la lignée masculine de la famille Falkenstein s'est éteinte.

L'héritage a été repris par les influents seigneurs d'Eppstein et les comtes de Solms. La dynastie des Eppstein s'est également éteinte au XVIe siècle, tandis que la lignée des comtes de Solms existe encore aujourd'hui. La dernière femme survivante des Falkenstein est la sœur de Werner III, Anna. Elle a fondé un hôpital à Dreieichenhain, un village qui faisait partie des domaines de sa famille, qui a été transféré à Offenbach en 1750. En tant que fondatrice du couvent, on dit que cela l'a tellement affectée qu'elle n'a pas trouvé la paix dans sa tombe et a continué à la hanter comme un fantôme jusqu'au milieu du XIXe siècle.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Graf von Falkenstein”